Projet de loi sur l'aide à mourir - Depuis le 13 mai, les députés se penchent sur le projet de loi sur la fin de vie. Les 71 membres de la commission spéciale de l’Assemblée nationale ont commencé à examiner les 1 900 amendements déposés au bureau de l’Assemblée nationale, en prélude à son arrivée le 27 mai dans l’hémicycle. (Le Monde) 

Tous les mois, Santé à voix haute publie une newsletter

rassemblant l'actualité des politiques de santé.

Le numéro 71, Mars 2024 est paru.

Télécharger
SAV71.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

Santé à voix haute est une association, née en 2016,

afin de favoriser le débat public sur les politiques de santé.

Notre principale activité est la publication de notre newsletter éponyme. Nous organisons également des Cafés citoyens sur la santé et des Journées santé, à la demande. Nous élaborons également des textes relatifs à la l'élaboration des politiques de santé.

Pour en savoir plus

À la recherche du temps perdu

Les témoignages se multiplient pour dénoncer les effets délétères de l’usage des smartphones chez les enfants et les adolescents, en milieu scolaire, ou en dehors de l’école. Et le fait que cet outil de communication soit utilisé massivement par une grande majorité de parents constitue un véritable défi pour l’exercice de la parentalité.

Un mouvement visant à interdire l’usage des smartphones en milieu scolaire est apparu dans différents pays. En Espagne, trois régions ont interdit leur usage dans les classes : en 2014, la Castille-La Manche, en 2015, la Galice et en 2020, la région de Madrid (Le Monde). 

L’OCDE qui vient de publier un rapport étudiant les liens entre téléphones portables, performance académique et bien-être des élèves, relève qu’aucun des pays sondés n’échappe aux « risques numériques ». L'organisation intergouvernementale appelle à une « lutte contre la distraction » provoquée par l’exposition aux écrans à l’école. (Le Monde)

En France, la « Commission Écrans », vient de rendre au président de la République son rapport pour réguler les pratiques numériques des jeunes, intitulé « Enfants et écrans : À la recherche du Temps perdu ». La Commission qui " a été bousculée par les constats qu’elle a eus à faire sur les stratégies de captation de l’attention des enfants, où tous les biais cognitifs sont utilisés pour enfermer les enfants sur leurs écrans, les contrôler, les réengager, les monétiser" propose d'encadrer leur usage. 

Anne Cordier, Professeure en Sciences de l’Information et de la Communication, remet en cause le discours alarmiste à propos des smartphones dans The conversation. Une étude américaine conclut en effet " sans hésitation à l’absence de lien entre temps passé « devant les écrans » et l’incidence sur les fonctions cérébrales et le bien-être des enfants ». Toujours, selon Anne Cordier, une » méta-analyse de 19 études scientifiques montre que le recours à la tablette numérique auprès d’enfants âgés de 2 à 5 ans favorise – à condition qu’ils soient accompagnés d’adultes – l’amélioration de la capacité à résoudre des problèmes, le développement de compétences mathématiques ou encore de vocabulaire. »

Le débat continue !


La mortalité infantile, miroir des inégalités sociales et territoriales

En 2023, le taux de mortalité infantile a atteint un record, avec 4 décès pour mille naissances vivantes, un taux jamais vu depuis vingt ans. Selon la Cour des comptes, qui vient de publier un rapport sur la politique périnatale en France, la situation se dégrade. Notre système de santé ne semble plus adapté pour répondre...  LIRE LA SUITE